]]>

9.3.06

Les trouducs' de l'UNEF essayent de refaire une santé à la gauche avec la molle contestation du Contrat Précaire Embauche...

Alors que la gauche affairiste, ses spadassins de l'UNEF et tout ce que la gauche infantile compte de débris étaient partis aux fraises, le gouvernement leur à fait le magnifique cadeau d'instaurer un contrat aussi nocif qu'inutile: le CPE... La gôche ne savait que dire, et encore moins que faire suite à sa collaboration active à la réelection de Supermenteur, aux manifestations lycéennes qui se sont terminées en ratonades albophobes (racisme antibalnc... et oui ça existe!) et aux émeutes de banlieue à mi-chemin entre la pyromanie adolescente et la guerre civile. Le CPE, véritable cadeau du ciel, vient recréer temporairement un état de grâce pour les socio-traîtres de la gôche gestionnaire et les anarco-flics de la CNT. Ces messieurs, dans l'attente de s'engager dans la gendarmerie ou de devenir attachés parlementaires "occupent" la Sorbone...

Les étudiants en ont assez des éternels redoublants, ces agitateurs professionels, vendus à une classe politique qui a tout trahi, tout renié: la nation et la question sociale.

L'Action Française Etudiante et Lycéenne s'oppose à cette prise en otage des étudiants et appelle tous ceux qui souhaitent réussir leur année et qui pensent à leur avenir, de se rendre au :

RASSEMBLEMENT le DIMANCHE 12 Mars 2006
Plce de la Sorbonne à 15h00
Ni Contrats Précaires !
Ni occupation !
Autonomie universitaire, liberté scolaire
Excellence et Mérite

3 Comments:

At 18:21, Anonymous PV said...

Un analyse incisive et amusante,

bien vu Deker ;-)

 
At 13:38, Anonymous Anonyme said...

J'y serais!

 
At 13:26, Anonymous Anonyme said...

La Sorbonne ayant été évacuée dans la nuit de vendredi à samedi, et étant désormais ceinturée par les CRS et fermée pour plusieurs jours, cette manif n'est plus d'actualité...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home