]]>

5.4.06

Paneurope : la jeunesse d'AF dit non !


Carte du monde de 1984 d'Orwell
Vu sur http://srforez.hautetfort.com
Lorsque le 29 mai dernier, le peuple français fit tomber comme un couperet le Non à la ratification du Traité établissant une constitution européenne … c’est toute une façade de la construction mondialiste qui s’écroulait.
Lancée dans les années 20 par un fils de diplomate austro-hongrois, Richard Coudenhove-Kalergi, la Paneurope se donne pour objectif clairement affiché « l’union de tous les peuples européens » en appuyant « l’évolution de l’Union Européenne vers une entité politique, y compris dans les domaines de la sécurité et de la défense ». Nécessaire étape vers la construction d’un ordre européen, la Paneurope doit donc dissoudre les identités nationales ainsi que le pouvoir des gouvernements nationaux. Cette première étape devant conduire à la prise de conscience des européens d’une « identité commune » - pourquoi pas – la conception paneuropéenne paraissant toutefois plus qu’inquiétante : « de l’Islande à la Turquie ( !) comme de la Finlande au Portugal ». Ainsi devrait exister une identité commune entre les Kurdes du sud de la Turquie et les Béarnais, entre les Majorquais et les Serbes !
Aussi inquiétant qu’apparaît le projet Paneuropéen, il ne représente qu’une étape vers la construction d’un ordre mondial, ainsi peut-on lire chez Coudenhove le désir d’une « signature d’un pacte atlantique » où « l’Angleterre, l’Amérique et l’Europe s’associent dans un système de défense commun ».
Face au péril euro mondialiste, la jeunesse française se doit de réagir, face à ces vendus de l’impérialisme américain, aux partisans d’une Europe métissée, multiculturelle, multiethnique et multiconfessionnelle. Face à nos politiques qui chaque jour, vendent notre nation et nos vies sur le grand autel de l’économie mondiale nous opposerons toute notre vigueur et notre force, toute notre haine envers ce système qui détruit nos existences.
Face aux Giscard, Chirac, Gaymard et consort, les Lycéens d’Action Française font bloc.
« La première des libertés, c’est l’indépendance de la patrie » Charles Maurras.
Pierre Sergent, pour l'Af Forez


Sceptique? lisez ceci sur le site de la Comission européenne... http://europa.eu.int/comm/governance/governance_global/index_fr.htm