]]>

21.5.06

L'Afrique contre l'immigration choisie!

«Le Sénégal consacre 40% de son budget à l'éducation. Je vais former des cadres et ils vont développer l'économie française ! Je vais vous envoyer la facture pour que vous me remboursiez l'argent que j'ai dépensé. La France est libre de définir sa politique mais je proteste contre ce système», lançait mercredi à Paris le président Sénégalais Aboulaye Wade
(...) Dans l’avion qui l’amenait au Mali, Nicolas Sarkozy a reconnu qu’il y avait « du vrai » dans la déclaration du président, mais expliqué que les bénéficiaires de cartes «compétences et talents» devraient s'engager à rendre à leur pays une partie» de ce qu’ils auront appris en France, en retournant travailler dans leur pays d’origine au bout des trois ans. Autre proposition formulée par le ministre dans le but d’amadouer des dirigeants Africains encore hostiles à sa loi, la possibilité d’«exonérer, en tout ou en partie, de l'impôt sur le revenu les immigrés qui travaillent en France et qui envoient l'essentiel de leurs revenus dans leur pays d'origine».
Ca c'est pas une prime à l'immigration?