]]>

31.5.06

Mme de Châtelet : l'expo

Exposition actuellement donnée à la Bibliothèque Nationale de France, site Richelieu
Gabrielle Emilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet est une mathématicienne française, née à Paris le 17 Décembre 1706 et morte à Luneville le 10 septembre 1749. Fille de Louis Nicolas Le Tonnelier, baron de Breteuil, introducteur des Ambassadeurs de Louis XIV, Émilie eut la chance de vivre dans un milieu ouvert ; ses parents recevaient en effet le poète Jean-Baptiste Rousseau et Fontenelle dans leur salon parisien, et elle connut ceux-ci dès l'enfance. Elle doit à son père une éducation qui n'était que rarement dispensée aux filles. Dès son plus jeune âge (5 ans) son père lui enseigna le latin, et elle-même doué pour les études, apprit également le grec, l'Allemand, l'Italien et l'Anglais.

Présentée à seize ans à la Cour par son père, elle fut séduite par les plaisirs que cette vie offrait, collectionnant les robes, les chaussures, adorant les bijoux. Elle se maria le 12 juin 1725 au marquis Florent Claude du Châtelet qui la laissa vivre librement et eut, de son mari, trois enfants.

De même, de ses divers amants, Voltaire eut sur elle le plus d'influence, l'encourageant à étudier la physique et les mathématiques. Elle le rencontra en 1734 et l'accueille chez elle, dans sa propriété de Cirey-sur-Blaise en Haute-Marne. C'est lui qui la pousse à traduire Newton (scientifique), mais aussi Walter (philosophe). Voltaire lui donna le surnom de "Mme Pompom Newton"

Elle rencontre en 1746 le marquis Jean-François de Saint-Lambert, poète, et délaisse Voltaire avec lequel elle restera toutefois liée d'amitié jusqu'à sa mort, qui survient trois ans plus tard à la suite d'un accouchement, à l'âge de quarante-trois ans, mettant au monde une petite fille qui ne surviva pas.