]]>

24.6.06

Manifeste de l'Action Française de 1955

Peu après sa refondation, en 1955, l'Action Fançaise d'après guerreénonçait les principes qui allaient guider son combat pour la France dans la fidélité aux maîtres de l'A.F.Au moment où le régime est en pleine décomposition, ces principes demeurent plus que jamais d'actualité. Principes fondamentaux du royalisme d'Action française
1°/ Sans un Ordre Politique, il n'est, pour les hommes vivant en société, ni sécurité, ni bonheur, ni honneur.
2°/ Seule la Nation constitue une communauté assez complète, assez vaste, assez durable pour permettre aux hommes de créer dans un effort historique les lois, les mours et les ouvres de la civilisation humaine.
3°/ Le Régime Républicain met la France en danger de mort. 4°/ La restauration de la Monarchie Traditionelle peut seule sauver la France. Ce ne sont pas là des affirmations gratuites : la nocivité mortelle de la République, la bienfaisance réparatrice de la Monarchie de démontrent. La République rend impossible, en France, l'ordre politique ; elle ruine la communauté nationale dont elle déchire l'unité et à laquelle elle interdit toute continuité historique. Par ses doctrines de base, le Libéralisme et la Démocratie, elle sape le pouvoir de l'État. Le libéralisme, en effet, croit assurer les libertés en supprimant l'autorité qui les protège, et la démocratie prétend obtenir le bien du peuple en livrant la décision sur ses problèmes vitaux aux fluctuations d'une opinion incompétente et manouvrée. Soumis à ces faux principes, le régime républicain apparaît comme le désordre politique érigé en système. Il ruine le pouvoir abandonné aux luttes des partis. Il prive l'État de la liberté, de l'autorité et la continuité de l'action politique. Il l'invite en même temps, par démagogie électorale, à se mêler de tous les détails de l'existence privée et paralyse la vie du pays par un dirigisme étouffant. Ce régime est donc un péril permanent pour l'indépendance et l'unité de la Nation dont il livre la direction à des oligarchies anonymes, aux puissances d'argent, aux groupes de pressions étrangers. Il entretient entre les Français, de classe et de d'opinions différentes, une guerre civile sans fin. La politique républicaine est à la mesure de ces faux principes et de ce régime meurtrier. Elle nous a valus de sanglantes guerres mal préparées, cinq invasions en 150 ans, des luttes fratricides, des révolutions. Hier, elle a liquidé notre empire. Demain, elle soumettra notre peuple au joug d'autres peuples. Si les Français ne renversent pas la République, la République tuera la France. Tout déclin de la fille aîné de l'Église, est un malheur pour la civilisation.
La restauration de la Monarchie peut, seule, sauver la France. L'intérêt national requiert, en effet, avant tout, le bienfait d'une autorité dont la désignation n'entraîne pas de brigues et de difficultés : l'hérédité monarchique a permis aux Capétiens de faire l'unité française, les grands redressements furent, dans notre histoire, l'ouvre de la Royauté. Le Roi peut seul demain assurer l'unité de commandement et l'indépendance du pouvoir sans étouffer les libertés. Au contraire, n'ayant pas à se soucier d'une clientèle, il pourra décentraliser et présider à la renaissance d'une vie spontanée de toutes les " républiques " locales et professionnelles. La société humaine se compose de familles, non d'individus : n'est-il pas naturel que la première magistrature soit exercée par un père ? L'intérêt de sa famille s'identifiant avec celui de l'État constitue la meilleure garantie de compétence, la meilleure sanction de responsabilité. La France et ses prolongements d'Outre-Mer sont menacés par les menées de la subversion et d'un faux régionalisme que favorise le régime républicain. Mais en face des désordres malfaisants du pays légal, les forces saines du pays réel, libérées du régime oppressif, produiront une fois de plus un de ces sursauts de résurrection nationale, si fréquents dans notre histoire.Tout s'impose aux Français clairvoyants de conclure sans retard, avec (Le Centre Royaliste d'Action Française) qu'il faut abattre la République et restaurer la Monarchie héréditaire incarnée par l'héritier des quarante Rois qui, en mille ans, ont fait la France.


Quarante Rois la referont.

1 Comments:

At 17:06, Blogger kiavel said...

bien dit

 

Enregistrer un commentaire

<< Home