]]>

10.7.06

ABC du Royalisme social : Leçon n°2 !

LA POSSESSION D’ÉTAT

Quel moyen avons-nous de nous débarrasser de la domination de l ‘argent ?
Un seul : restaurer le régime corporatif, c’est-à-dire former entre l’individu et l’Etat cette société intermédiaire appelée corporation, qui abritera le travailleur, lui restituera les franchises que lui a enlevées la révolution, et par la possession d’état l’élèvera à la liberté et à la propriété.

Qu’est-ce que la possession d’état ?
Possession d’état veut dire : possession d’un métier, d’une
fonction, d’une carrière. Il faut rendre le travailleur propriétaire de son état, de son métier, exactement comme l’avocat est propriétaire de sa fonction et l’officier de son grade.

Comment la possession d’état affranchit-elle le travailleur ?
En lui assurant la sécurité de la vie, qui est le plus précieux des biens. Aujourd’hui, le travailleur vit au jour le jour ; rien ne lui garantit qu’il aura du travail demain ; il peut perdre sa situation et se trouver dans l’impossibilité d’en trouver une nouvelle.
La possession d’état change les choses du tout au tout. Le travailleur perd-il sa situation ? La corporation assure son placement ailleurs ; est-il victime d’un accident ou d’une maladie ? La corporation lui procure le nécessaire ; s’il meurt et qu’il laisse une famille sans ressources, la corporation intervient encore pour venir en aide à sa femme et à ses enfants. Tels sont les avantages de la possession d’état.

La corporation ne ressemble-t-elle pas un peu à une société d’assistance ?
Non, elle n’est pas cela. La corporation est une institution d’assurance, et d’assurance perpétuelle. Son objet n’est pas de faire l’aumône, c’est-à-dire de donner du pain aux travailleurs, mais bien de lui garantir le moyen de gagner sa vie en travaillant.