]]>

3.9.06

L'AFE et l'AFL sur le Parvis Jean-Paul II


L'Action Française Etudiante et Lycéenne d'Ile-de-France s'est rendue dès ce matin sur le parvis de Notre-Dame de Paris pour l'inauguration du Parvis Jean-Paul II. Le Pape venu du Froid aura marqué beaucoup d'entre nous, catholiques de toujours comme convertis ou reconvertis de fraîche date.

Nous y étions pour faire mémoire du saint Père, en ce jour ou il est honoré par ces fils de France, la vraie France, le berceau francilien.
Nous y sommes venus aussi pour montrer notre présence et notre détermination aux créatures hirsutes, punks à roulettes et autres skinhead homo, venus expliquer aux Parisiens que nous sommes, ce que l'Eglise du Christ doit penser des capotes anglaises.

Le plus grave c'était peut-être le déploiement disproportionné de forces de "l'ordre" sarkoziste, décourageant ecclesiastiques en habits, nonnes, et piétons de Paris, venus en famille d'assister à la cérémonie. Fouillant les moins suspects à l'entrée de leurs barrages filtrant, la bleusaille avait visiblement reçu consigne de réduire au minimum le nombre des participants à cette cérémonie, présidée par la f**** de l'Hôtel de Ville, prête à toutes les courbettes pour regagner les faveurs de la rue : C'est cette "trahison" supposée de ses bases-arrières "LGBT" qui a conduit les éléments les plus extrémistes, les plus subversifs, du milieu homosexuel à se donner rendez-vous pour perturber l'inauguration du Parvis Jean-Paul II. Les forces de l'ordre dans leur lâcheté, leur ont donné toute liberté de se défouler devant les caméras complices des media, toujours en quête de scandale à deux sous.
Loin de protéger ce qui est juste et bon, la maréchaussée avait évidemment pour mission de "gérer" le désordre, afin que chacun fut content. Belle occasion donnée à ces bougres de se grouper afin de mieux préparer leurs offensives en vue de revendiquer le "mariage" et l'adoption pour les couples d'invertis.

Les catholiques dans leur naïveté se décideront-ils à faire de la politique afin de parer aux menaces qui pèsent sur la civilisation française et chrétienne?

Un mot d'ordre: Politique d'abord !
Face au chaos, action Française !

3 Comments:

At 12:07, Anonymous Anonyme said...

Je connais des dizaines d'anciens cadres qui rêveraient de reprendre du service à l'AF. Certains qui ont fait de scissions, d'autres qui sont juste partis, soit qu'ils en aient eu leur claque, soient qu'ils aient eu momentanément d'autres choses à faire.
L'investissement des militants à l'AF exige à chaque génération un investissement total. C'est donc normal que certains aient besoin de temps pour souffler. Maintenant, essayez donc de re-séduire ceux qui se sont écartés.
Quand Bernard Bonnaves à laissé le SG, l'AF a perdu plus de 200 cadres et une centaine de militants SO. Si le problème qui s'était posé à ce moment-là n'existe plus.... Peut-être y a-t-il des possibilités d'en récupérer.
Je pense également qu'Hilaire de Crémiers et ses amis doivent en avoir raz-le-bol de fonctionner en secte. Il faudrait aussi savoir leur tendre la main.
Dans tous les cas, ça nécessite des projets d'envergure.... à vous de voir, mais je ne saurait que trop vous inciter à mettre une cellule de réflexion à ce niveau-là, en évitant les trop nombreux discours sur les "traitres".... parce que dans ce cas-là, il y a 99,99% des militants de l'AF qui ont trahi un jour. En fait tous, à part les frères Castel !
A titre personnel maintenant, et ça n'a rien à voir avec ce que j'ai écrit plus haut, je crois qu'il se pose deux problèmes fondamentaux qui ont ammené à la décroissance numérique de l'AF (hormis l'incompétence des cadres de l'après-Bonnaves)
D'abord les "grandes familles catholiques réactionnaires" qui en formait la base numérique et financière s'est progressivement reporté sur les choses purement religieuses.
En effet, Maurras était dans une position très confortable pour crier "politique d'abord". Il prenait bon nombre de ces cadres dans les grandes familles cathos de l'époque. Mais l'Eglise de France s'est entre-temps suicidée. Le "politique d'abord" est donc devenu initelligible pour un catholique qui tente de sauver ses meubles avant tout. Pitié pas de discours idéologique là-dessus : le seul fait est que plein de cathos aujourd'hui ne comprennent pas. Alors il faudrait peut-être se mettre à leur portée. Pas en expliquant l'inexplicable, mais plutôt en intégrant leurs désirs. A vous de trouver le compromis ! Il ne sert à rien d'avoir raison à 10 !
- 2e point : Il faut que les combats de l'AF soient identifiables. Je n'ai rien contre les combats souverainistes, évidemment. Mais force est de constater que quand un Français connait se mot, ce qui est rare, il l'identifie à Le Pen, Villiers, Pasqua ou Chevènement pas à l'AF. C'est dommage mais c'est ainsi. Et c'est trop tard pour changer.
Jusqu'aux années 2000, les hommes politiques Français faisaient de la communication. Mais la politique est revenue, et l'immergeance de Sarkozy en est un exemple évident. Il prend des risques politiques. Pas ceux qu'on voudrait, pas autant qu'on voudrait.... certes. Mais les Français ont des préoccupations. Et là aussi il faut se mettre à l'avant-garde.
Quelques commentaires : Le Pen, après sa scission mégretiste, s'est rendu-compte qu'il n'avait plus besoin de plus de 500 militants pour aller au second tour de la Présidentielle. Il y a donc une carte rapide à jouer, car le FN a également contribué à piquer du monde. Je ne pense pas que sa succession soit tentée de reproduire un parti militant comme le FN l'a été. Ca n'en prend pas le chemin, donc il faut en profiter tant qu'il est encore temps.
Enfin, je voudrais mettre en garde tous ceux qui s'intéressent à un dévellopement structurel : si vous êtes un nouveau militant et que vous passez tout votre temps à surfer et tchatter sur internet, sachez que ce n'est pas une bonne forme de militantisme, en tous cas pas suffisante. Le "cybermilitantisme" est une plaie, trop de garçons et de filles restent collés derrière leur ordi et ne particient en rien à l'émullation dont on a besoin.

 
At 16:46, Blogger AFE said...

Nous prenons bonne note de ces conseils avisés. Sachez néanmoins que l'AFE est en pleine restructuration comme celà a été dit ailleurs. Par exemple nous commençons à peine à maitriser les outils informatiques: mieux vaut tard que jamais!
Pour ce qui est des projets, une campagne nationale va être lancée pour dénoncer l'imposture de la présidentielle. Voili voilou, sincères salutations et au plaisir de vous rencontrer. L'AFE.

 
At 14:02, Blogger seb2ker said...

Merci de ces commmentaires et critiques constructives.

nous en prenons note et ils seront discutés dès ce vendredi.

A se voir, "l'ancien".

 

Enregistrer un commentaire

<< Home