]]>

10.3.06

Royco's power

6 Comments:

At 09:17, Blogger LAMBERT said...

Le cœur de la France battra très fort à Cotignac…

Une grande journée d’Amitié d’Action Française se prépare et vous êtes tous attendus à Cotignac le samedi 25 mars 2006. « L’Avenir s’appelle toujours France ! »

Philippe de Champaigne, Le voeu de Louis XIII, 1638, Caen, Musée des beaux-arts

Les deux tours « Sarrasines » veillent toujours sur ce haut lieu de la Provence, et Notre- Dame- de- Grâces veille sur la France. Elle a beaucoup à faire…

Tout en retrouvant de nombreux amis, vous découvrirez ou retrouverez le riche patrimoine de ce coin de France où les pierres chantent notre histoire.


Ne pas manquer l’église Saint Pierre, petite merveille de l’art roman provençal du XIIe siècle., la chapelle Saint Martin du IX siècle, les oratoires, le monastère de Saint Joseph, les vestiges troglodytes…

Rendez-vous vous est donné à 10 heures au sanctuaire de Notre-Dame-de-Grâces pour la Messe chantée en grégorien.

Le déjeuner vous réunira vers 13 heures au château de Vins-sur-Caramy, belle demeure du XVIe siècle et ancienne propriété des comtes de Provence.


Vers 14 heures, les orateurs tant attendus, dont Pierre Pujo, prendront la parole sous la présidence de Son Altesse Royale le prince Sixte-Henri de Bourbon Parme. Il n’est plus nécessaire de vous présenter ce grand prince « du sang des lys ».

Louis XIV (1638-1715) enfant, en pied, revêtu du manteau royal - représenté Dauphin vers 1640.
Ecole française. Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon.

La « Joyeuse Garde » apportera l’entrain qui ne saurait manquer…

Soyez nombreux à vous inscrire auprès de Danièle Wilkin, 31 la Laouve, route du Val - 83170 Brignoles (Chèque à l’ordre de Danièle Wilkin) et n’hésitez pas pour tous renseignements complémentaires à téléphoner à L’Action Française 2000 : 01 40 39 92 06.

Entrée 5 euros Etudiants 3 euros. Stands- Buvette- Petite restauration-
Déjeuner salle des Gardes : 34 euros Etudiants 24 euros- Entrée comprise

 
At 10:11, Blogger DREYFUS said...

31.03., Levallois, 20 h.00, diner débat de la Section du XVII° arrondissement, autour de Jean Philippe Chauvin, Crise des banlieues, Situations et propositions. Le Boléro de Ravel, 37, rue Gabriel péri, 92300 - Levallois. M° Anatole France, Bus 174. 25 E./pers. (Etudiants 15,5 E.) Mme Castelluccio, 01 47 57 05 82, courriel: castelbrothers@wanadoo.fr

 
At 10:13, Anonymous Anonyme said...

On ne peut attendre des républicains et des gens qui sont nourris de républicanisme et de démocrassie depuis leur naissance qu'ils voient en l'islam - quand ils acceptent de constater qu'il s'agit d'un ennemi - autre chose qu'un ennemi des "valeurs universelles de la Démocratie et des Droits de l'homme". Mais, même nous, qui voyons surtout dans leur Allah sanguinaire et leur Mahomet pillard, assassin et pédophile, une abominable caricature de Dieu et du Christ, même nous qui savons que seule notre foi chrétienne peut s'opposer valablement à l'islam, nous pouvons constater avec nos "chers amis républicains" que l'islam ne respecte aucune de nos lois, même celles qui ne sont pas incompatibles avec notre foi, même celles qui sont - à l'insu en général de nos contemporains - inspirées par le Christianisme.

Nous pouvons donc partager avec nos "chers amis républicains" l'argument du non respect de nos lois par les Musulmans et nous en servir pour combattre l'islam. Rien ne nous oblige à vénérer pour autant la Démocrassie et les Drouasdlom. On n'est pas obligé de tout partager avec ses alliés objectifs.

Conduisons-nous donc en Chrétiens que les Musulmans soient obligés de respecter, même s'ils les haïssent et les persécutent, ne baissons pas la tête devant eux, et joignons-nous, en plus, au combat pour les obliger à respecter nos lois ou à s'en aller vers des pays où sévit leur charia.

Anne Merlin

 
At 10:15, Anonymous Anonyme said...

Chère Anne,

Là encore, je vous trouve bien indulgente en nous apportant délicatement une vérité évidente. Permettez-moi de l’être moins et de poursuivre un débat de fond qui ne s’embarrasse pas de doux euphémismes. Si, dans notre affaire, seule la notoriété de Monsieur Adeline était en jeu, nous n’aurions pas de raison de nous émouvoir plus qu’il ne faut. Je peux même vous assurer que, dans ce contexte, j’économiserais mon temps et mon énergie à des tâches plus utiles, en n’intervenant pas dans ce débat. Or, à travers M. Adeline, candidat royaliste officiel, c’est le royalisme qui sera jugé. Le très probable échec de Monsieur Adeline sera, dans l’esprit du public, un nouvel échec du royalisme. Large public dont peu de gens ont un sens si aigu de la politique, qu’ils puissent faire la part des choses de manière pertinente. C’est encore un grand coup qui sera porté sur la cause que nous défendons avec l’énergie du désespoir, à peine tempérée par les vertus de l’espérance.
Amitié,
Jean Michel LEHAIRE


annelysdefrance a écrit :
L'Alliance royale présente un argument qu'elle pense imparable : M. Adeline
est royaliste, l'Alliance royale est royaliste, donc un royaliste ne peut se
dispenser de voter pour lui.

Et bien, je crois que cet argument, même s'il gêne un peu certains d'entre
nous, n'a pas beaucoup de valeur.

En effet, M. Adeline s'est désigné lui-même comme candidat royaliste. Il
n'est mandaté que par le parti qu'il a fondé et qui, c'est bien naturel, lui
fait confiance. Mais à ma connaissance, aucun de nos princes ne lui a donné
mandat pour représenter la cause royale. Aucun mouvement royaliste, à
l'exception de l'Alliance royale, ne lui a donné mandat pour le représenter.

Alors, cet argument, qui signifie que si un royaliste ne vote pas pour lui,
c'est un mauvais royaliste et il est responsable de l'échec éventuel de
cette candidature, ressemble beaucoup (oh, je sais, je vais faire hurler) à
l'attitude des personnes qui, ayant à se plaindre d'un gouvernement ou d'une
autorité, se mettent à faire la grève de la faim en disant que s'ils
viennent à mourir, ce sera ce gouvernement, cette autorité qui en sera
responsable, alors qu'eux seuls ont décidé de se laisser mourir de faim. Il
s'agit de donner mauvaise conscience à qui ne leur donne pas satisfaction.
C'est exactement ce que fait M. Adeline.

Eh bien, je ne marche pas. Je suis royaliste, je combats pour le roi avec
les faibles armes dont je dispose, mais je n'ai pas l'intention de me
laisser forcer la main de la sorte et de voter pour M. Adeline et je refuse
absolument d'être considérée comme responsable de son échec si, comme je le
crains, il échoue, parce que de cette initiative, qui est sienne, il est
seul responsable et de l'échec éventuel il sera aussi seul responsable.

Amitiés à tous
Anne Merlin

 
At 10:16, Blogger DREYFUS said...

Autant ce genre de campagne a du sens dans des échelons locaux et régionaux, avec des 'candidats' qui aient du 'contact' et obtiennent une 'presse, et Jean Philippe Chauvin le montre bien, qui choisit à chaque fois un territoire qui fasse amplificateur,

Autant une campagne nationale ne peut qu'être ridicule et contre productive lorsqu'elle est montée par des salonnards, pour des salonnards!

On peut penser ce que l'on veut, par ailleurs, de Renouvin, mais il était entouré de gens frottés à la politique, et formés au Politique, et il avait le soutien de Mitterand, sa campagne, elle, a servi.

Aujourd'hui, nous sommes loin du compte!

Cordialement
Dreyfus

 
At 13:23, Blogger LAMBERT said...

CAHIERS ROYALISTES
Les Documents d'Action Française

Collection Combat des Idées
- Dictateur et Roi, par Charles Maurras,
- Idées royalistes, par Charles Maurras,
- Libéralisme et Libertés, par Charles Maurras

Collection Actualités
- Pourquoi s'engager à l'Action Française?
- Trente réponses à un lycéen sur la Monarchie,
- L'Europe contre la Nation française, par Antoine Clapas

Collection Histoire
- Henri Lagrange et le Cercle Proudhon, par Pierre Lafarge,
- Jacques Bainville, ou l'"Intelligence de l'Histoire"

Disponibles au CPAF, 10, rue Croix des Petits Champs, 75001 - Paris, 01 40 39 92 06

Se former est un Devoir d'Etat!

Bd Lambert

 

Enregistrer un commentaire

<< Home