]]>

6.2.07

Sans commentaires, ou presque...

Vu sur un site de d'archéobolches communs, sous-type jacobin gracile.

"La République insultée. Les Lettres françaises On se souvient que, lors des émeutes en banlieues, Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur et de la campagne de Nicolas Sarkozy, voulait pénaliser les insultes contre la République. Il semblerait que la défense de la République n’intéresse Monsieur Sarkozy que lorsqu’il s’agit de fustiger la « racaille » et les rappeurs, c’est-à-dire ni plus ni moins que récupérer les électeurs d’extrême droite. En effet, le dimanche 21 janvier dernier, place de la Concorde, on a pu assister à un petit événement aussi sinistre que grotesque : une dizaine de jeunes hommes hurlant « Le Roi à Paris ! À bas la République ! » Reprenons le déroulement de cette matinée. À l’appel de Jean Ristat, des Lettres françaises, de la section française des Vigilants de Saint-Just et de l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires, une quarantaine (une petite trentaine...ndlr) de républicains se sont réunis pour célébrer les régicides et l’avènement de la République. Dans une ambiance qui devait être fraternelle et joyeuse, il était prévu que des discours d’écrivains soient prononcés. Jean Ristat ouvrait la manifestation, Marie-Noël Rio donnait lecture d’un texte de Pierre Bourgeade absent de Paris, suivi d’un hommage à Robespierre (vous savez, celui qui voulait abolir la peine de mort...) (sic!... ndlr) par Francis Combes, Viviane Théophilidès prêtait sa voix à un discours de Saint-Just, Denis Fernandez-Recatala évoquait Sade et enfin je saluais la République sur un ton néoclassique - le tout entrecoupé de chants révolutionnaires entonnés par des membres d’une chorale parisienne. La tradition instaurée dès 1793 par les révolutionnaires et les athées était respectée : le restaurant le Café du Passage nous avait apporté une tête de veau à déguster avec un verre de vin rouge ou de bourbon. Ainsi souhaitions-nous fêter, non pas la mort d’un homme, non pas l’abjecte peine de mort (sic!), mais bien la fin d’un monde, de l’Ancien Régime, de la féodalité, de l’asservissement du peuple par le roi et l’Église ; en un mot, le triomphe de la République. C’était sans compter sur les nostalgiques de l’ordre ancien qui nous ont empêchés de prendre la parole aux cris de « À bas la République », donc, mais aussi de « République assassin », « Robespierre Hitler même combat », « Communistes assassins » ou encore en scandant « Action française ». L’Action française ? Qui aurait pu imaginer que ça existait encore ? Qui sont-ils encore ? Que veulent-ils encore ? Le site Internet de ce « mouvement politique » et les liens auxquels il renvoie nous renseignent. Outre un exposé de leur doctrine politique, des attaques contre les candidats à la présidentielle Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, des débats pour savoir s’ils doivent voter ( ?) pour de Villiers (« l’AF 2000, dans sa tradition du compromis nationaliste et de la défense de l’intérêt national en toutes circonstances, avait plusieurs fois donné la parole à M. de Villiers ou à d’autres cadres du MPF lors de plusieurs campagnes européennes ») ou pour Le Pen (« Le Pen est l’étape nécessaire vers un royalisme maurrassien aujourd’hui »), (la première citation est hors contexte et cette seconde citation est totalement imaginaire !) on peut y lire notamment la défense de Maurice G. Dantec et d’Alain Finkielkraut.
Seraient-ils devenus philosémites et sionistes ? Il y aurait de quoi s’en étonner - le mot est faible. (...) Est-il nécessaire de rappeler que le journal l’Action française a une influence profonde sur la France d’avant-guerre et que cet antisémitisme proclamé de celui qui allait voir en Pétain une « divine surprise » a fertilisé un climat de haine dont l’aboutissement n’est autre que la proclamation des lois raciales, l’étoile jaune, le camp de Drancy, la rafle du Vél’d’Hiv... ?
L’Action française ne se proclame plus antisémite, pas plus qu’elle ne tient des propos clairement racistes ; Dantec est là pour ça. (Attention, ca c'est de la diffamation...ndlr)
Ils s’indignent que des gauchistes aient empêché une conférence d’Alain Finkielkraut (mêmes initiales que le « mouvement politique ») : n’est-il pas, outre l’auteur d’un essai sur la pensée de Péguy, celui qui a dénoncé des « émeutes à caractère ethnico-religieuses » dans les banlieues ? Autre temps, autre haine. Vous l’aurez compris, chers amis rappeurs, si vous voulez insulter la République en toute impunité, il vous suffit de vous raser le crâne, d’aller à la messe et de devenir d’extrême droite. La police ne vous inquiétera pas plus qu’elle n’est intervenue, le 21 janvier, quand la racaille, la vraie, a insulté cette République qui a donné sa devise à la France : liberté, égalité, fraternité. Ce jour-là, la violence est restée verbale. Des militants monarchistes le regrettent : « Malheureusement, il n’y avait que des vieux... donc pas de baston... »(on ne tire pas sur les ambulances). Cette phrase fait partie des réactions sur un blog à une vidéo de leur coup de force qu’ils diffusent sur le site de l’Action française étudiante. On peut également y lire : « Ben moi honnêtement je suis un peu déçu... quand j’ai vu le titre de la vidéo, je me suis dit "cooooool ! ils vont péter la gueule à des pauvres pourritures scatologiques communistes"... » Ou encore : « Mort aux communistes, ils détruisent la France. » On ne saurait être plus clair. Je crois qu’il y a des textes de loi qui condamnent ces propos, n’est-il pas ? Au final, nous avons quand même pu prendre la parole, mangé la tête de veau et trinqué à la République. Ils sont partis en expliquant qu’ils devaient aller à la messe... En parlant de messe, comment l’Église peut-elle justifier de célébrer un office dans la crypte de la Madeleine à l’appel de l’Action française le 6 février prochain, messe à la mémoire des morts de la tentative de coup d’État fasciste de 1934 ? Plus que jamais, il importe de se mobiliser pour la défense de nos valeurs, de la République et de la laïcité. La publication intégrale des discours de la manifestation du 21 janvier 2007 dans les Lettres françaises, n’a pas d’autre sens.

14 Comments:

At 16:29, Anonymous Vincent.C. said...

ya des gens qui n'ont peur de rien ^^

 
At 17:29, Anonymous Vincent.C. said...

pourrait-on avoir le lien

 
At 13:27, Anonymous Clairette said...

Action brillamment réussie:
Il n'y a pas eu de dérapage, on les as bien fait ch*** et en plus ils nous font de la pub !
Merci les cocos... ^^

 
At 17:08, Anonymous francois said...

la racaille la vraie!!MDR!
Allé les bonnets rouges il serait temps de sortir du ghetto Auteuil, Neuilly, Passy!

 
At 20:13, Anonymous Anonyme said...

ils font de la peine ces cocos
Bravo à l'af et vive le roi!!!

 
At 20:28, Anonymous pierre.G said...

racailles, pauvres de nous !

On peut noter que la sottise de ces gens traverse les générations....

Et qu'on se le dise !

 
At 13:47, Anonymous Anonyme said...

mais comment peut on encore défendre la Révolution aujourd'hui...On croit réver et imaginer que les fossoyeurs de la France sont fiers...Le pouvoir Révolutionnaire Républicain est tout de même l'ancêtre de tous les totalitarismes modernes...La Revolution c'est la prison,la guerre, la délation, les saccages, la spoliation, les mensonges,la perte des libertés réelles de l'Ancienne France et les crimes abominables.La révolution ce fut la fin des associations et des libertées locales et ou les élèctions étaient plus fréquentes qu'aujourd'hui.Le vol des fortunes professionnelles accumulées pour les oeuvres sociales ouvrières ce qui nous aménera l'effroyable misère ouvrière du XIX éme siècle et son cortège de massacres ouvriers au nom de la République(La Révolution faite au nom de l'Egalité a enrichi les riches et appauvri les pauvres)
Comme semble l'ignorer "l'idiot utile" ci-dessus ?
fait-il abstraction du Génocide perpétré en Vendée au nom des "droits de l'homme" ? ou des populations entières ont été massacrées au nom du bonnet rouge, femmes , enfants, vieillards...
"C'est par avance la technique d'Oradour multipliée à plaisir disait R.Sédillot.Au Mans en decembre 1793...on écrase les enfants,on viole les femmes.Dans un délire de sadisme,on introduit dans le corps des victimes des cartouches auxquelles on met le feu"(110 enfants aux Lucs...)
ET ILS FETES CELA ???
Celui-ci parle et menace de la loi...mais c'est un Tribunal de la Mémoire qu'il faut faire et les mettre tous devant la réalité des faits la révolution a donnée naissance au nazisme et au communisme et je citerait le grand historien juif ISRAEL ELDAD:"La dernière pierre que l'on arracha à la Bastille servit de première pierre aux chambres à gaz d'Auschwitz"...
Pourquoi ne fétez vous pas Messieurs de la République vos tanneries de peaux humaine (Ponts de Cé,Angers,Meudon...).Vos officiers avaient fier allure à cheval avec leur pentalon en peau d'homme,pourquoi le cachez vous ?
(il y a peu de temps qu'une peau de Breton tanné fut enlevé du musée de Nantes)
Pourquoi ne pas parler de vos fours dans lequels vous preniez plaisir à griller femmes et enfants pendant la révolution pour récuperer les graisses ?...
Méditez cela si vous le pouvez esprits malades, quel dégout vous me faites les "Vigilants de Saint-Just" Saint Just qui disait "La peau qui provient d'hommes est d'une consistance et d'une bonté supérieures à celle des chamois.Celle des sujets féminins est plus souple, mais elle présente moins de solidité." quel tribunal de Nuremberg condamnera de tels propos,vous qui fétez l'endroit ou le peuple fut guillotiné à tour de bras...
Alors ou est la racaille dans ceux qui défendent la vie ou dans ceux qui fetes la mort
???et c'est pour cela qu'heureusement il reste en France des jeunes qui cries plus jamais cela
et qui croient en l'avenir d'une france réconcilié sous La banniere du Roi ramenant nos libertés...BATZ

 
At 19:29, Anonymous Vincent.C. said...

j'imagine que cela il faudrait aller le poster sur leur blog...

 
At 19:32, Anonymous Vincent.C. said...

d'ailleurs après courte recherche :
http://dialogues.canalblog.com/archives/2007/02/05/index.html

Allons-y...

Par contre des arguments du débat mais pas d'insultes gratuites ou autres... si quelqu'un doit être ridicule que ce soit eux...

 
At 22:15, Anonymous Anonyme said...

la fin du lien est coupée, c'est comme on peut s'en douter

index.html

 
At 14:42, Anonymous Anonyme said...

Quel est l'intérêt d'une contre-manif ? Ceux qui prient contre l'IVG (SOS Tout-petit) n'aiment pas ceux qui veulent leur enlever toute liberté d'expression.
Vous auriez aimé que deux à trois cent gauchistes perturbent la marche aux flambeaux du 21 janvier ?

 
At 17:43, Anonymous Vincent.C. said...

Tout d'abord, il y eu des importuns à la manif du 21 janvier, un premier à tenté de s'emparer du micro des animateurs avant le départ, et une trentaine de jeunes gauchos se sont pointés place de la république avant de repartir devant l'importance de la foule qu'ils avaient sous-éstimés...

Et oui ce genre de contestation si elle ne vire pas au combat de rue est tout à fait convenable...

 
At 21:12, Anonymous Anonyme said...

A ANONYME
pour les 300 gauchistes...
Laissez nous revez un peu nous aurions ete à 1 contre 10 excusez moi mais les attaquants auraient ete trop peu,,,les pauvres, ils courraient encore...
mais l'idee de pouvoir les fesser nous laissent reveur
Frederic WINKLER

 
At 21:13, Anonymous Anonyme said...

Vincent rassures toi j'ai publié cette reponse aussi chez eux...
Fred WINKLER

 

Enregistrer un commentaire

<< Home